L’effet jupon

Désolée pour la photo, elle fait très sale mais c’est difficile de prendre du blanc sur du blanc !

J’aime beaucoup le style des années 50 et les patrons rétro qui vont avec, mais je suis souvent déçue par le résultat final, parfois très éloigné du dessin de couverture. Ce n’est que récemment que j’ai réalisé pourquoi : pour avoir cet effet, il faut non seulement avoir la robe, mais aussi les sous-vêtements adaptés, en l’occurrence un jupon pour donner du volume, et un corset ou gaine, mais ça ce sera pour plus tard (ou pas).

J’avais complètement craqué il y a quelques mois sur un jupon American Apparel, mais à 76€, je trouvais que c’était complètement abusé. Après plusieurs aller-retours à la boutique et un débat intérieur très virulent, je me suis décidée à prendre mon courage à deux mains et à affronter les mètres et les mètres de bandes de tissu nécessaires pour en faire un moi-même.

J’avais fait une première tentative de jupon l’an dernier en suivant les instructions du modèle du Burda printemps/été 2009 (celui de ma robe confiture), mais il était en tulle, et le tulle, non seulement ça gratte quand on s’assoit, mais en plus ça ramollit au lavage, et du coup il n’était sorti qu’une seule fois de mon armoire.

J’ai profité des ventes de coupons chez Tissu Reine pour récupérer 3m d’un tissu synthétique indéterminé, pas trop mou, qui ne gratte pas, sans doute destiné à du voilage. A 1€ le coupon, plutôt rentable le jupon !

Sans jupon : toute la tristesse du monde se ressent dans le tombé morne de cette jupe

Avec jupon : va-va-voum !

Le volume est relativement subtil, car mon 3m30 de longueur s’est révélé être en réalité un pauvre 2m40, mais bon vu le prix on va pas aller raler. Du coup j’ai dû revoir à la baisse les mesures de mes volants :

Empiècement du haut : 12cm x 1m, froncé à la taille avec un élastique
Volants du milieu : 18cm x 1m60 x 2 volants
Volants du bas : 18cm x 2m40 x 4 volants

J’appréhendais les mètres de couture mais finalement, assemblé à la surjeteuse, ça va tout seul.

Jupon
Réalisé en août 2011
Patron maison
Jersey synthétique de Textiloisirs (Laon)
Tissu synthétique indéterminé de chez Tissus Reine

Publicités

7 réflexions au sujet de « L’effet jupon »

  1. ah bah oui de comme par hasard avec une surjeteuse ça va bien plus vite!
    Sinon, les jupon j’adore, j’en ai un, pas fait maison, bien ample et large, avec des volants encore et encore, en fait, ça ne tient même pas si chaud que ça vu que c’est éloigné du corps.

    J’aime bien les photos « bien », « pas bien »!!

    • Héhé oui c’est bien pratique cette bête là ! J’aurais jamais eu le courage de faire près de 10 mètres d’ourlet sans l’ourlet roulotté magique.
      Pour le jupon oui je suis bien d’accord c’est plus confortable que ce que j’imaginais, j’ai fait attention à ne pas trop serrer l’élastique à la taille et je ne le sens même plus !

  2. Ping : Septembre fait-main : aïe aïe aïe | L'attaque du découd-vite

  3. Une petite question sur ton jupon : Lorsque tu parles de 2 volants de 1m60, c’est pour un volant devant et un volant dos ? Et pour les 4 volants de 2m40, tu as simplement doublé le devant et le dos ? Merci pour ta réponse.
    Finalement, je me suis décidée pour partir ce midi à la recherche du bon tissu.
    Affaire à suivre 😀

    • Alors en fait ce sont des volants circulaires, et ils sont fixés en double au volant du dessus (comme une jupe et sa doublure seraient fixés ensemble à la ceinture d’une jupe).

      Voilà comment j’ai procédé d’après mes souvenirs :
      * j’ai fermé en rond toutes les pièces
      * j’ai fait une coulisse sur le bord supérieur de l’empiècement de 1m, dans laquelle j’ai fait passer un élastique de 70 cm (=mesure de la taille environ)
      * j’ai surjeté ensemble les deux volants de 1m60, envers contre envers, le long du bord supérieur
      * j’ai froncé le bord supérieur du couple de volants, le long du surjet, et je l’ai mis aux mesures de l’empiècement (1m)
      * j’ai surjeté ensemble, endroit contre endroit, le bord inférieur de l’empiècement et le bord supérieur (déjà surjeté) du couple de volants
      * j’ai fait un ourlet roulotté à la surjeteuse sur le bord inférieur de chaque volant de 2m40
      * j’ai surjeté ensemble deux à deux les quatre volants de 2m40, envers contre envers, le long des bords supérieurs
      * j’ai froncé le bord supérieur de chaque couple de volants, le long du surjet, et je les ai mis aux mesures des volants du milieu (1m60)
      * j’ai surjeté ensemble, endroit contre endroit, le bord inférieur du volant du milieu intérieur et le bord supérieur d’un des couples de volants de 2m40
      * j’ai surjeté ensemble, endroit contre endroit, le bord inférieur du volant du milieu extérieur et le bord supérieur du second couple de volants de 2m40

      et je crois que c’est tout. Il faut garder à l’esprit que c’est un jupon que j’ai fait complètement à l’arrache pour tester ma surjeteuse donc c’est loin d’être un vrai tutorial 😉

  4. Ok, je vois parfaitement ce que tu as fait. Merci beaucoup pour tes explications.
    Côté tissu, je n’ai pas trouvé ce que je voulais, donc à défaut, la vendeuse m’a conseillé du taffetas. Ce qui devrait donner une belle ampleur à mon jupon.
    Je pense procéder comme toi, c’est clair, simple et à première vue, ultra rapide avec la surjeteuse.
    Encore merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s