Vintage Vogue

Fin du suspense ! La robe dont je parlais précédemment a bien été finie à temps pour mon Gala, mais dans l’excitation du moment j’ai complètement oublié de prendre des photos. Vous ne verrez donc pas non plus mon superbe chignon Brigitte Bardot (oui, bon, choucroute, d’accord), réalisé grâce à ce livre que je recommande chaudement.

Pour me rattraper, j’ai profité de la pause déjeuner ce midi pour faire un tour au parc près de chez moi avec mon amie Sarra (qui fait de très belles photos) et pour braver le froid le temps d’immortaliser la robe.

Le modèle est un patron vintage réédité par Vogue, le V2960, qui date à l’origine de 1954. Du coup cela se ressent sur la construction et sur les finitions (des boutonnières passepoilées !). Il y a aussi un détail sympa à la taille, que je n’avais jamais rencontré avant : une ceinture intérieure en gros grain qui s’attache avec un crochet pour garder la taille fine quoi qu’il arrive.

Le clou du patron, toutefois, c’est sans hésiter le grand décolleté dans le dos. Là encore le patron est bien taillé, le dos ne baille pas et les épaules restent bien en place malgré la largeur du décolleté. Quant au tissu c’est un lin imprimé un peu maya, trouvé à Sacré Coupons l’an dernier. Il est assez magique parce que même si c’est du lin il ne froisse vraiment pas beaucoup (et aussi car grâce à son imprimé patchwork bizarre, pas besoin de se casser la tête sur les raccords de carreaux !).

La robe se ferme avec une série de 9 boutons sur le devant (pas de fermeture éclair, yay !). Bon il faut l’avouer quand même, découvrir les boutonnières passepoilées quelques jours avant la deadline, et devoir en enchaîner neuf, c’était un peu tendu, mais le jeu vaut largement la chandelle. Je ne dis pas que j’en ferai à chaque fois mais sur des modèles rétro comme celui là c’est ce genre de petits détails qui fait la différence.

Bon je crois que ça se voit, je l’adore ! Je suis même assez fière d’avoir pris le temps de bien soigner les finitions malgré le peu de temps dont je disposais (note pour la prochaine fois : penser à commencer plus de deux semaines avant la deadline !). Je suis vraiment fan des patrons Vintage Vogue, les explications étaient très claires, et ça tombe bien car j’en ai quatre autres sous le coude sur lesquels j’aimerais bien plancher quand j’aurai du temps (vacances de Noël peut être ?) Bon allez je vous donne les références histoire de baver un peu : V1044, V1084, V1094 et V2903… J’avoue j’ai tendance à faire un tout petit peu d’achat compulsif de patrons, mais je me soigne. Par contre pour en faire une autre pour vendredi, je crois que ça va pas le faire… enfin pas grave je serai assez contente de remettre celle là !

Robe vintage
Réalisé en novembre 2011
Vintage Vogue V2960
Plis à la taille, fermeture par une rangée de boutons
Tissus maya en lin de chez Sacré Coupons

20 réflexions au sujet de « Vintage Vogue »

  1. Elle est magnifique, j’adore sa coupe et le tissu est trop beau !!!
    Et puis ce décolleté dans le dos, cette taille fine … on ne peut pas faire plus glamour je trouve !

  2. J’adore ta robe elle est très belle et bien taillée 🙂 Moi j’ai encore beaucoup de mal à faire une taille bien serrée, souvent y’a 3 tailles au dessus 🙂

    • Ah mais j’ai quand même fait une taille en dessous de ce que me donnait le tableau de mesures ! Il parait que les rééditions de patrons vintage (vogue, mais aussi simplicity, butterick…) ont été retaillés pour s’adapter aux morphologies modernes, notamment en ajoutant pas mal de valeurs d’aisance. Du coup si on fait la taille conseillée je trouve qu’on perd vraiment ce côté rétro !

  3. Elle est superbe! J’ai aussi un patron Vogue vintage dans mon tiroir…tu viens de me décider à le ressortir! Bravo pour tes robes et pour ton blog!
    PS: si tu en as le temps, peux-tu me donner ton avis sur les patrons japonais (j’ai cousu 3 robes qui toutes se sont avérées être de vrais sacs…)?

    • Merci ! Hâte de voir ce que tu vas en faire 🙂
      J’aime beaucoup les patrons japonais (je dois avoir 6 livres, quelque magazines, et une wishlist de plusieurs kilomètres) mais il faut avouer que jusque là les résultats une fois cousus et portés n’ont pas été très concluants. J’ai fait un t-shirt en jersey que j’aime beaucoup avec le patron D du SDB2, visible ici, plutôt informe mais il était fait pour être oversize donc ça respecte le contrat, et par contre un essai de la tunique A du même livre, dans un tissu un peu trop rigide, m’a vraiment refroidie, c’était le truc le plus laid que j’ai jamais cousu (finalement la tunique s’est changée en sac). Je pense que pour que ça marche il faut faire très attention au choix du tissu et en prendre avec un tombé vraiment fluide. Par contre il y a certains livres qui ont l’air de proposer des patrons bien mieux coupés, comme le fameux Retrospective is Stylish qu’il faut commander d’occasion sur Amazon JP car il est épuisé.

  4. Ping : Cachez ce sein… | L'attaque du découd-vite

  5. Ping : La robe à Mamie : PCDP*

  6. Ping : Glamour et paillettes | L'attaque du découd-vite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s