Glamour et paillettes 3/3

Pour la troisième et dernière robe de cette série, je suis passée des années 50 à 60 avec une robe trapèze typique de cette période. On dirait une robe de mariée ? C’est normal ! Le patron est issu de la série spéciale mariée du Burda de mars 2010, mais comme l’époque était aux robes en dentelle je me suis dit que ça passerait. Et comme le thème du Gala était le voyage dans le temps, je trouvais que ça collait bien (elle a un petit air rétro-futuriste, non ?).

Le modèle est vraiment basique : un devant et un derrière doublés, deux manches, deux pinces, et c’est prêt. La réalisation par contre, c’était autre chose, parce qu’entre ma machine et cette guipure très épaisse c’était pas l’amour fou. Le montage des manches, déjà pas particulièrement agréable en temps normal, a été franchement pénible. Idem pour le galon sur le bas des manches et sur l’ourlet : une fois cousu c’est très joli, mais qu’est-ce que c’est épais dis donc !

Cette fois encore la robe a été finie la veille du Gala, mais pour une fois je m’en suis mordue les doigts : en bonne gaffeuse que je suis, j’avais reporté mes marques sur le tissu à la craie de tailleur… bleue ! Ben oui, pour que ça se voie sur le blanc ! Sauf que ça se voyait trop bien, puisque une fois la robe finie, j’avais de superbes traces bleues au niveau des coutures des épaules et des pinces. Et si je m’y étais prise plus tôt, j’aurais eu le temps de la laver, mais là non. Enfin, personne n’a remarqué, et puis ça m’aura servi de leçon (pour la craie bleue, parce que pour le coup de tout faire à la dernière minute, c’est incurable j’en ai bien peur…).

Au final je ne suis pas convaincue que ce genre de forme m’aille particulièrement bien (et, vu la coupe des manches et la longueur, mieux vaut éviter de lever les bras au dessus de la taille pour garder sa dignité…) mais malgré tout j’aime bien, ça change de ma silhouette 50’s habituelle. J’ai d’ailleurs une robe trapèze sous le coude qui attend son tour à la rentrée…

Robe en guipure
Réalisé au printemps 2010
Burda mars 2010 – 104
Taille 38
Guipure de mariée du Marché St Pierre

5 réflexions au sujet de « Glamour et paillettes 3/3 »

  1. Elle est vraiment très très belle !!

    Je vais me marier dans quelques mois, et (je l’espère) dans une robe vintage, alors pour avoir vu des pages et des pages (et des pages) de robes de mariée vintage sur Etsy et Ebay, je confirme qu’on dirait vraiment une petite robe de mariée des années 60-70 :). Si je ne trouve pas mon bonheur pour ma future robe, je m’inspirerai peut-être de ton exemple !!!

    • Je n’ose pas imaginer les merveilles que tu dois voir passer et comme ça doit être dur de choisir ! Donc tu envisages de la coudre toi-même si tu ne trouves pas LA robe ?

      • … Et bien figure-toi que ça y est, je l’ai trouvée 🙂 !!!! Virée « de la dernière chance » à Londres hier (facile lorsque l’on habite le Nord !), j’avais RDV dans une boutique de robes de mariée vintage… et je suis tombée sur une robe exactement comme ce dont j’avais envie. Pas besoin de retouches, elle est juste parfaite!! Par contre je pense peut-être coudre une robe pour le lendemain du marige 🙂

      • Super ! De quelle époque date-elle ? J’ai hâte de voir à quoi elle ressemble (mais peut-être vas-tu garder le suspense jusqu’au D-Day ?)

  2. Elle date des années 50 (je dirais fin des années 50) :). Elle est typique de cette époque : tea length, jupe en cercle, dentelle au bustier… Mais je n’en dirai pas plus 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s