Mamie au pays des merveilles

alice1Quand on est en thèse, on possède un certain nombre d’indicateurs permettant de s’évaluer et d’évaluer le monde autour de soi : le h factor qui permet d’évaluer l’impact de ses publications, l’impact factor des journaux dans lesquels on publie et le rang des conférences auxquelles on assiste, la note de son unité de recherche ou le classement de son université… Je vous propose aujourd’hui un nouvel indicateur, permettant d’évaluer avec certitude la coolitude d’un travail : le Disney factor, qui se calcule en prenant le nombre de déguisements de personnages Disney réalisés dans le cadre du-dit travail. Et c’est avec une immense fierté que je vous annonce que mon Disney factor est maintenant passé à 1 !

alice3

Que je vous explique : j’ai eu l’occasion cette année de donner un coup de main à un groupe d’étudiants qui souhaitaient présenter à un concours un projet de Réalité Virtuelle sur le thème, je vous le donne en mille, d’Alice au pays des merveilles. Alors quand il s’est agi de réaliser un petit film de présentation du projet, j’ai sauté sur l’occasion pour réaliser le costume adéquat et pour le revêtir le temps d’une courte scène d’introduction (ce qui explique pourquoi Alice lit sagement un livre sur les interactions 3D).

Si le tablier présente peu d’intérêt, la robe est quant à elle plutôt chouette. Je n’ai pas encore eu le temps d’en prendre de vraies photos, j’espère le faire ce week-end pour pouvoir vous la présenter correctement. En attendant c’est l’occasion de faire un petit jeu : saurez-vous reconnaître quel est le modèle de la robe qui se cache derrière le tablier d’Alice ?

alice2

Publicités

Lèche-vitrines

Les nouvelles fournées de patrons sont sorties il y a peu (enfin… il y a quelques semaines mais je suis à la bourre), et du côté des rééditions de patrons rétro, il y a du bon, voire du très très bon, que ce soit du côté de Vogue ou de Butterick. Voyez plutôt.

Chez Vogue :

V8788

Cette robe ressemble pas mal dans le principe à la fameuse « walkaway dress » de Butterick. Mais là où la réédition de Butterick demande de nombreux ajustements pour obtenir une coupe ajustée plutôt qu’un tablier d’hôpital (le résultat est splendide cependant), celle de Vogue a l’air plus flatteuse de base (un conseil cependant avec les rééditions Vintage Vogue : je prends la taille en dessous de celle conseillée car je trouve qu’ils abusent un peu sur les valeurs d’aisance).

V8789

C’est la vue A qui était présentée dans le mini-catalogue Vogue, et je l’avais trouvée plutôt bof au départ, rapport au tissu jaune qui fait davantage nappe provençale que robe fifties… Mais la vue B et son col bateau, rha, je craque ! Le modèle n’est pas franchement original, je vous l’accorde, mais la ceinture froncée est un détail sympa.

Chez Butterick :

B5708

Alors là je suis amoureuse ! Car non, ce ne sont pas quatre modèles de hauts différents, mais bel et bien le même noué différemment ! Et la vue rose, avec le vichy contrastant …! MIAM

Il me reste plus qu’à trouver du temps pour coudre, moi…

Edit (24/02/2012) :

Encore de la nouveauté chez Butterick !

B5748

Une robe de 1960, toute simple mais adorable, surtout la version avec le noeud dans le dos. Et pour une fois la photo de la réalisation est très réussie !

Sucres d’orge et costumes de bain

Durant la dernière vente de coupons chez Tissus Reine, j’ai dégoté un superbe satin de coton à rayures rouges et blanches.

C’est fou comme un motif aussi simple peu avoir une telle force évocatrice :

Cabines de plage

Costumes de bain

Bert dans Mary Poppins

Sucres d'orge

Barbier

Charlie

Dr. Seuss

Bécassine

J’aime beaucoup les deux premières, ambiance « premiers congés payés à Deauville »… Le joli coupon deviendra je pense une robe d’été à fines bretelles, pour l’instant j’ai en tête ce patron du Patrones été 2011 :

Avec un canotier pour parfaire le look façon Bert (quand j’étais petite je pensais qu’il s’appelait Berk, quel drôle de nom me disais-je), je m’y vois déjà. J’ai d’ailleurs déjà repéré deux modèles dans cette fantastique boutique de « fascinators » mais j’hésite : petit ou grand modèle ?

Enfin vu que la rentrée approche à grands pas ce sera plutôt pour l’été prochain…

Couleurs d’automne

Apparemment on annonce le bleu canard, ainsi que le jaune moutarde et le bordeaux, comme les couleurs de l’automne. Ça tombe bien, car non seulement le bleu canard constitue une bonne majorité de ma garde-robe, mais en plus cela rentre pile-poil dans mes projets couture à venir. Ajoutons à ça un peu de violet et de vert sapin, pour rester dans les couleurs riches, et voici ma palette pour la rentrée :

Quant aux projets en question :

Une robe en liberty Caesar bleu canard et jaune moutarde (combinaison de couleur qu’on ne voit pas souvent pour ce motif), presque finie :

Un Buttercup Bag en tissu vintage dans les mêmes tons :

Un gilet en mérinos bleu canard, déjà bien entamé :

Un t-shirt en jersey bleu canard, d’après un patron de Stylish Dress Book :

Une jupe un peu fifties dans un joli tissu synthétique moutarde :

Un t-shirt plutôt simple en jersey bordeaux :

Et enfin une robe Vintage Vogue, dans un superbe lin à imprimé façon maya, violet, vert et bleu canard :

Dans l’idéal tout ceci serait fini à temps pour pouvoir être porté pendant le défi de Septembre, mais bon on peut toujours rêver !