Couture bof

ensemble_largeur

J’ai un peu un coup de mou niveau couture en ce moment. Je commence à décalquer un patron, et au moment de couper le tissu, non, je le sens pas, alors je mets de côté. Pour les photos c’est un peu pareil, alors après trois tentatives ratées ou avortées faute de beau temps, je me suis forcée à immortaliser en intérieur, dans mon petit appart’ mal éclairé, deux réalisations qui datent du début d’année, et desquelles je ne suis pas franchement convaincue.

ensemble_devant

La première est une jupe taille haute, et elle est rose. Très rose.

J’avais repéré sur le blog de Mag sa superbe robe Belladone*, et en particulier la gabardine framboise dans laquelle elle l’avait réalisée et qui me semblait convenir à merveille pour la jupe Burda sur laquelle j’avais craqué :

Image_BurdaJ’ai donc couru au Marché St Pierre acheter ce que je croyais être le même tissu (mais en fait elle avait dit Marché St Michel, Mag, pas St Pierre !), et qui s’est avéré être en fait une gabardine stretch bien plus flashy. Alors même si j’aime beaucoup la couleur, je pense que le tissu en lui même n’est pas si adapté que ça, puisqu’il marque énormément les plis. Dès que je m’assois, c’est l’horreur. Et puis, elle brille beaucoup, quand même…

ensemble_dos

Si je ne suis pas convaincue par le choix du tissu, c’est vrai que le patron lui même est top, comme l’avaient notamment souligné Mag et Saki. La jupe a une taille haute très flatteuse, des poches stylées, et se ferme avec des boutons cachés (même si là encore mon choix de tissu raté fait que le rendu n’est pas génial). J’ai envie de dire que je la referais dans un meilleur tissu, mais je me connais, et ma todo list est déjà si longue !

* Belladone dont j’ai d’ailleurs hérité puisque Mag ne la mettait pas, et qu’elle était pile à ma taille ! Merci encore Mag ! Je l’ai mise pour faire une présentation en conférence, c’était parfait, c’est devenu ma robe porte-bonheur 😉

ensemble_encolure

La seconde est un t-shirt en jersey, à « l’encolure bien large », d’après la description du patron Burda. Alors ça pour être large, elle est large. Borderline vulgaire je trouve même. (C’est marrant comme porter un bustier ne me pose pas de problème, mais en rajoutant des manches, ça parait tout de suite moins habillé. Elle est où la logique ?)

J’aime beaucoup la couleur (du bleu canard !), et le tissu, un jersey très fin, est ultra confortable, mais je me demande tout de même si c’est portable. Il y a plein de détails que j’aime bien, pourtant : les découpes raglan dans le dos, la couture le long des manches, l’ourlet bien large aux poignets… Mais un décolleté pareil, surtout par ce temps-ci, c’est un coup à attraper une pneumonie !

Je crois que pour me rebooster un peu, je vais me lancer dans un projet pas compliqué et à succès garanti, du style refaire une robe Dolce Vita, ou un patron Deer&Doe. C’est quoi vos trucs pour remonter en selle quand vous avez l’impression d’être dans une mauvaise phase en couture ?

Jupe très rose
Burda 05/2012 – Jupe 106B
Taille 36
Gabardine stretch du Marché St Pierre

T-shirt à encolure très large
Burda 12/2006 – T-shirt 107B
Taille 36
Jersey du Marché St Pierre

Deer&Doe – Collection printemps-été 2013

bandeau_4Ça y est, la nouvelle collection des patrons Deer&Doe est sortie ce matin ! Au menu, une robe élastiquée, une jupe à taille haute à plis, et une blouse avec des découpes triangulaires. J’ai hâte de m’y mettre, je trouve les trois patrons magnifiques !

dsc_0096_204 dsc_0131_210 dsc_0034_214

J’ai été ravie de poser devant les objectifs d’Eléonore et de Ciss pour cette collection, je trouve le résultat vraiment superbe, que ce soient les photos studio pour la boutique, ou les photos en pleine nature pour la présentation de la collection. Et le mieux dans tout ça, c’est que j’ai pu essayer tous les modèles et que je sais qu’ils me vont pile poil. Carrément plus pratique que de faire une toile 😉

Maintenant que cette parenthèse « mannequinat » se ferme, j’espère revenir rapidement vous montrer des choses cousues par mes petites mains cette fois ci.

bandeau_5

I <3 Deer&Doe

sureau_4Beaucoup d’entre vous sont sans doute déjà au courant depuis qu’Éléonore l’a annoncé sur son blog : j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour être le visage de la nouvelle collection Deer&Doe, qui sortira très prochainement. Je me suis retenue très fort de ne pas mettre une ribambelle de points d’exclamations à la phrase précédente, tant j’ai passé le mois précédent dans une hystérie totale pour préparer la séance photo. Éléonore est une fille fantastique et a fait du superbe boulot pour ses nouveaux patrons, et j’ai vraiment hâte que vous puissiez les découvrir…

sureau_1

Ne craignez rien cependant, pas de spoilers ici puisque la robe que je vous présente n’est pas issue de la nouvelle collection mais simplement ma version été de la Sureau de la collection automne-hiver. J’ai profité du studio aménagé pour la séance photo pour l’immortaliser, et les photos font vraiment très pro 🙂

sureau_3

Comme vous pouvez le voir j’ai pris un peu de libertés en supprimant les manches et les boutons, et en ajoutant du croquet autour de la fausse patte de boutonnage. Avec la popeline bleu marine, ça lui donne un petit air nautique que j’aime beaucoup pour l’été. A vrai dire j’étais partie pour faire la version classique au départ, mais en l’essayant avant l’étape de montage des manches j’aimais tellement le look que j’ai décidé de la laisser comme ça (j’ai une fâcheuse tendance à essayer et réessayer mes robes à chaque étape, ralentissant ainsi mon process couture d’au moins 200%, mais dans certains cas ça paye !). Du coup j’ai fini les emmanchures au biais, ainsi que l’ourlet du bas, avec le biais maison troqué avec papelhilo. Je vous montre même l’intérieur tellement je l’aime bien :

sureau_2Chouette hein ? Le patron est un régal à coudre, et si j’ai vraiment galéré pour ce projet c’est ma faute car j’ai enchaîné boulette sur boulette en montant le biais aux emmanchures (oublier de cranter les surplus, coudre le biais sur l’envers du tissu au lieu de l’endroit…). Bon je n’avais jamais fait il faut dire, et maintenant au moins j’ai compris ! Et le résultat au bout de la troisième fois est top, aucun faux pli. Au final cette robe je l’adore, elle est très facile à porter, et sur ce je retourne sautiller de joie partout dans mon appart’ 🙂

sureau_5Robe Sureau sans manches
Réalisée en mars 2013
Sureau de Deer&Doe
Taille 38
Popeline du Marché Saint Pierre

Un colis de bonne humeur

chaussons_2

La semaine dernière a été vraiment pourrie pour moi, ma maladresse légendaire s’étant réveillée soudainement et m’ayant fait casser coup sur coup l’écran de mon ordinateur portable (en le faisant tomber en me prenant les pieds dans le chargeur) et celui de ma liseuse (en marchant dessus en me prenant les pieds dans mon sac). J’ai fait un peu de couture pour oublier, et j’ai même fini des trucs, mais les séances photos improvisées dans le froid semblent invariablement donner des photos floues, ou simplement moches.

Heureusement, pour me remonter le moral, il y a papelhilo ! Suite à une suggestion de sa part, on s’est organisées un petit troc, livres japonais contre chaussons faits-main et fournitures de mercerie. Du coup la semaine dernière j’ai reçu mon colis, et je ne résiste pas à vous montrer le contenu 🙂

Dans mon colis, donc, une paire de chaussons fantastiques, pile dans les couleurs que j’aime, avec un tissu à motif géométrique et un velours côtelé exactement assorti à celui de ma jupe Madeleine !

chaussons_1Dans mon colis, il y avait également du biais maison, dont deux des quatre coloris vont bientôt aller rejoindre une petite robe qui est presque finie 🙂

biaisEt dans mon colis, il y avait aussi ces deux boucles de ceinture vintage, qui appartenaient à l’arrière-grand-mère de papelhilo. Quel honneur ! Je les trouve vraiment trop belles, j’espère arriver à trouver un projet qui leur rende justice.

boucles

Merci papelhilo pour ce troc et toutes ces jolies choses qui m’ont remis du baume au cœur !

Oh Madeleine

madeleine-bretelles-largeurEn décembre dernier, j’ai eu la chance inouïe de remporter un giveaway organisé par Tilly, avec à la clé des tissus et des patrons à foison. Parmi ceux-ci, trois patrons de la marque Victory Patterns, qui vend des patrons en pdf à imprimer soi-même. J’ai décidé de m’attaquer en premier à la jupe Madeleine, sur laquelle je bavais depuis un moment (pour info, les deux autres sélectionnés sont les robes Ava et Chloé, miam !).

madeleine-poches-detailIl s’agit d’une jupe vraiment originale, avec des bretelles amovibles, de grandes poches plaquées et une bonne dose de surpiqures. Selon avec quoi on la porte elle a un petit air années 70, ou années 40 aussi (enfin je trouve).

madeleine-faceLe modèle est présenté réalisé en jean, et j’aurais bien eu envie de faire pareil, mais avec mon stock qui déborde je suis pleine de bonnes résolutions en ce moment. J’ai donc récupéré un velours côtelé que j’avais acheté à Stop Tissus il y a quelques années. Comme il était vraiment fin, j’ai doublé la jupe avec une doublure plus épaisse, en rose bien flashy mais qui ne se voit qu’à l’intérieur. Ça donne un rendu plutôt pas mal au niveau du tombé, quoi que peut-être un poil trop rigide du coup.

madeleine-dos-detailCette jupe a été l’occasion pour moi de réaliser mon premier lapped zipper (je ne sais pas comment on dit en français !), et j’en suis vraiment très fière. J’ai vraiment galéré au départ à comprendre les instructions du patron sur ce point, et mes différents livres de couture n’ont pas aidé : la jonction entre la partie avec la fermeture éclair et la couture en dessous, et les marges de couture respectives, c’était pas clair. J’ai regardé plusieurs tutos vidéo, et c’est finalement grâce à cette vidéo que j’ai eu l’illumination : Otis Fashion Sophomore Studio: Lap Zipper. Je vous conseille donc vivement de la garder sous le coude en cas de besoin. Au final cela valait le coup car je trouve le résultat très joliment rétro.

madeleine-fermetureA part cette question de fermeture, le reste du patron a été un régal à coudre, les explications sont très claires et la construction bien pensée (en particulier le montage de l’empiècement). Je suis très contente du rendu final, j’avais un peu peur de tomber trop dans le home-made-oh-c’est-rigolo-mais-tu-vas-pas-porter-ça-dehors-dis, entre les bretelles, les surpiqures turquoise sur violet, et la doublure flashy, mais finalement la longueur et la coupe lui donnent même un petit coté classe.

madeleine-pochesUn grand merci à Tilly et à Victory Patterns, donc !

Et merci beaucoup à la talentueuse Eléonore, qui a accepté de braver le froid glacial de ce samedi pour une séance photo (et oui, ça ne se voit pas sur les photos mais il tombait de petits flocons, brrr) !

madeleine-dos-largeur

Jupe Madeleine
Madeleine – Victory Patterns
Taille 4
Velours côtelé de Stop Tissus
Boutons de Fil 2000

Châle Barbe à papa

chale_rose_dosEnfin ! Ce châle, terminé en janvier, je l’avais commencé en juillet, et il m’a occupée durant de nombreux trajets en train, en voiture, en métro… Il faut dire qu’il est grand, et que les rangs, surtout au début, sont fort longs, puisqu’on commence par tricoter la bordure extérieure. Ah oui, le modèle, pardon ! Il s’agit de la Ene’s Scarf du livre Scarf Style, sur laquelle je bavais depuis que j’avais acheté le livre il y a de nombreuses années. Ça fait plaisir d’avoir enfin le niveau pour me lancer !

chale_roseMaintenant que j’ai un châle à moi (après en avoir fait un pour ma grand-mère, un pour ma mère et un pour ma sœur), j’ai hâte qu’il fasse un peu plus chaud pour pouvoir le porter jeté nonchalamment sur mes épaules…

chale_rose_devant… parce que pour l’instant c’est plutôt en mode tout roulé en boule (mais ça tient plus chaud !).

chale_rose_roulePour le tricoter j’ai choisi la Malabrigo Lace, couleur Damask Rose. Le rendu est très chouette, elle a une belle couleur bois de rose, et une texture toute douce et duveteuse. J’ai l’impression d’avoir une barbe à papa autour du cou, mais en plus chaud et en moins collant. Par contre j’ai peur qu’elle ne vieillisse pas très bien, car elle feutre énormément. J’ai du m’y reprendre plusieurs fois pour le début, le temps de comprendre le diagramme, et le temps de finir de monter les 375 mailles, le début du rang avait déjà feutré et les mailles étaient complètements collées entre elles. ARGH. Heureusement sur le reste du châle c’était moins flagrant.

chale_rose_detailJ’en ai profité pour étrenner mon nouvel appareil photo, reçu pour mon anniversaire. Et oui, ça y est je me suis lancée, j’ai un reflex ! Un Canon EOS 600D pour être exacte… Et il fait des belles photos ! Je suis ravie. Il ne me reste plus qu’à recevoir mon sac Jo Totes pour le trimballer : gros coup de folie mais ils sont super beaux… Je voulais absolument un sac qui fasse plus sac à main que sac à appareil photo (la trouille de me le faire piquer), et j’ai craqué sur cette marque découverte sur le blog The Dainty Squid. J’ai pris le Millie en coloris Marigold mais ils sont tous plus jolis les uns que les autres !

Mais revenons à nos moutons (mérinos) ! Après avoir terminé le châle, il me restait environ un demi-écheveau, et je m’en suis servie pour réaliser un col tout simple, des côtes 1/1 tricotées en rond. Je mets le lien quand même vers le modèle mais c’est pour la forme : il s’agit du Cashmere Cowl de Purl Soho.

col_1Je l’ai juste tricoté moins long que préconisé dans le modèle (8 inches au lieu de 13) car il s’agissait d’un cadeau pour ma maman qui, contrairement à moi, n’a pas un cou de girafe. Il est tout doux et bien chaud, elle est ravie et moi aussi du coup 🙂

col_2Châle Barbe à papa
Commencé en juillet 2012
Terminé en janvier 2013
Modèle Ene’s Scarf
Malabrigo Lace coloris Damask Rose : 140g
Lien Ravelry

Col Barbe à papa
Réalisé en janvier 2013
Malabrigo Lace coloris Damask Rose : 42g
Lien Ravelry

Déstockage

2013, c’est décidé, sera l’année du déstockage. J’ai déjà commencé à attaquer ma caisse de pelotes, et je viens de réaliser une jupe avec un tissu qui traînait depuis plusieurs années et donc finalement je ne suis pas mécontente (même si le froid et la nuit qui tombe tôt font obstacle aux missions photos qui me permettraient de vous montrer tout ça).

C’est maintenant au tour de mes livres de couture de passer par la case tri; au fil des années j’ai amassé une quantité de patrons que je n’utilise pas, puisque, aussi jolis soient-ils, ils ne collent pas du tout avec le style que j’aime porter ni avec ma morphologie (oui c’est bien de vous que je parle, espèces d’irrésistibles patrons japonais tout mignons).

Je vous propose donc ici quelques livres de couture à racheter, tous dans un état neuf, ni annotés ni déchirés, et, sauf mention contraire, jamais utilisés donc la planche de patrons n’est pas détachée. Les frais de ports sont inclus dans le prix (envoi en Lettre suivie ou Colissimo pour les plus gros) mais si cela vous arrange, je peux aussi me déplacer pour une remise en mains propres sur Paris. J’espère vivement que ces livres pourront trouver une nouvelle famille où ils seront aimés et utilisés plutôt que de continuer à être malheureux sur mes étagères !

Mes indispensables en maille
* la revue du livre sur Thread&Needles
* des images des modèles
Seize modèles en jersey copieusement expliqués, allant du débardeur basique à la robe drapée. Beaucoup de modèles drapés, en fait : robes, t-shirt, combinaison, pantalon… Le livre est très joli et les explications sont limpides avec énormément de photos, mais les modèles sont assez éloignés de ce que je porte.

indispensables_maille
Prix neuf : 23€ – Mon prix : 20€, frais de port inclus

La mode – De 1900 à nos jours – VENDU
Ce livre présente les différentes modes, par tranches de 5 ans, depuis 1900 jusqu’au début des années 2000. Chaque période est représentée à travers les catégories suivantes : Haute Couture, Lingerie, Vêtements de Sport, Vêtements de Jour, Vêtements du Soir, Robes de Mariées et Accessoires de Mode. Chaque dessin est accompagné d’une légende très détaillée.
J’étais sûre d’avoir acheté ce livre après en avoir lu une critique élogieuse sur Thread&Needles, mais impossible d’en retrouver le lien ! Si quelqu’un tombe dessus je suis preneuse…

la_mode_190040sgowns
Plus édité – Prix d’achat : 35€ – Mon prix : 30€, frais de port inclus

Otona no couture one piece smock blouse – VENDU
* description du contenu chez Junku
* livre 5 chez les Japan Couture Addicts
Patrons japonais de robes et blouses, explications en japonais détaillées avec des schémas.
otona-no-couture
Prix neuf : 27,50€ – Mon prix : 14€, frais de port inclus

Stylish Dress Book 1 – RÉSERVÉ
* description du contenu chez Junku
* livre 64 chez les Japan Couture Addicts
Patrons japonais de robes et blouses, explications en japonais détaillées avec des schémas.
stylish-dress-book-1
Prix neuf : 27,50€ – Mon prix : 16€, frais de port inclus

Stylish Dress Book 2
* description du contenu chez Junku
* livre 175 chez les Japan Couture Addicts
Patrons japonais de robes et blouses, explications en japonais détaillées avec des schémas. Feuille de patrons détachée
stylish-dress-book-2
Prix neuf : 27,50€ – Mon prix : 14€, frais de port inclus

Stylish Dress Book 3 – TROQUÉ
* description du contenu chez Junku
* livre 280 chez les Japan Couture Addicts
Patrons japonais de robes, blouses et pantalons, explications en japonais détaillées avec des schémas. Feuille de patrons détachée
stylish-dress-book-3
Prix neuf : 27,50€ – Mon prix : 14€, frais de port inclus

Sweet Dress Book / Stylish Dress Book 4 – TROQUÉ
* description du contenu chez Junku
* livre 338 chez les Japan Couture Addicts
Patrons japonais de robes, blouses et shorts, explications en japonais détaillées avec des schémas.

sweet-dress-bookPrix neuf : 27,50€ – Mon prix : 16€, frais de port inclus

Coudre c’est facile – Hors série n°1 – VENDU
* description du contenu
* livre 281-fr chez les Japan Couture Addicts
Patrons japonais adulte et enfant, explications en français et détaillées en photos.

coudre-c-est-facile1
Prix neuf : 9,80€ – Mon prix : 6€, frais de port inclus

Coudre c’est facile – Hors série n°2VENDU
* description du contenu
* livre 319-fr chez les Japan Couture Addicts
Patrons japonais adulte et enfant, explications en français et détaillées en photos.

coudre-c-est-facile-2
Prix neuf : 9,80€ – Mon prix : 6€, frais de port inclus

Coudre c’est facile – Hors série n°4 – VENDU
* description du contenu
Patrons japonais adulte et enfant, explications en français et détaillées en photos.
coudre-c-est-facile-4
Prix neuf : 9,80€ – Mon prix : 6€, frais de port inclus

Contactez moi dans les commentaires si vous êtes intéressées 🙂

Bleuet in Wonderland

bleuet_large
Et voilà les photos de la robe Bleuet qui a servi de base à mon costume d’Alice !

bleuet_devant

Il s’agit donc d’un patron Deer&Doe, marque qu’on ne présente plus tant son succès sur la blogosphère couture a été fulgurant. Je l’avais acheté quelques mois auparavant, ainsi que le patron des robes Sureau et Belladone (que je suis très frustrée de n’avoir pas eu le temps de coudre jusqu’ici) lors de la fête de lancement qui avait été organisée chez Brin de Cousette, et lorsque j’ai commencé à rechercher un patron pour la robe du costume, ça a été l’illumination : les manches ballon, le col, le patron déjà sur mon étagère, parfait !

bleuet_dos

La couture a été quasiment aussi rapide et agréable que le choix du patron. Non seulement le tissu choisi (un satin de coton très épais) était ultra facile à coudre, mais le patron tombe vraiment parfaitement et les explications sont limpides. Je crois que je n’aurais jamais cousu quelque chose qui m’aille si bien sans aucune modification. Et le tout en à peine trois soirées !

bleuet_col

Comme il s’agissait d’un cotume, et qu’il devait être prêt très rapidement, je me suis forcée à faire des finitions rapides : les surplus sont donc crantés, et l’ourlet cousu à la machine. Pour un costume ça ne pose aucun problème, et je peux la remettre sans souci (il reste toutefois à passer l’étape du lavage), mais je suis tellement amoureuse du modèle (du noeud dans le dos, des boutons devant, des découpes princesse… rhaaa) que j’ai très envie d’en refaire une nouvelle version en prenant cette fois ci le temps de faire de belles finitions. Comme le « fit » est parfait, pas besoin de modifications, si ce n’est que je me tate à la rallonger un peu : je la trouve tout de même un peu courte par rapport à ce que j’ai l’habitude de porter. Mais pour tout vous avouer, j’ai la trouille de retracer la parementure, ça m’a l’air compliqué cette histoire. Y en a-t-il parmi vous qui se sont déjà lancées dans une modification similaire ?

bleuet_noeud_dos

Robe Bleuet in Wonderland
Bleuet de Deer and Doe
Taille 38
Satin de coton du Marché St Pierre
Boutons de Fil 2000

Mamie au pays des merveilles

alice1Quand on est en thèse, on possède un certain nombre d’indicateurs permettant de s’évaluer et d’évaluer le monde autour de soi : le h factor qui permet d’évaluer l’impact de ses publications, l’impact factor des journaux dans lesquels on publie et le rang des conférences auxquelles on assiste, la note de son unité de recherche ou le classement de son université… Je vous propose aujourd’hui un nouvel indicateur, permettant d’évaluer avec certitude la coolitude d’un travail : le Disney factor, qui se calcule en prenant le nombre de déguisements de personnages Disney réalisés dans le cadre du-dit travail. Et c’est avec une immense fierté que je vous annonce que mon Disney factor est maintenant passé à 1 !

alice3

Que je vous explique : j’ai eu l’occasion cette année de donner un coup de main à un groupe d’étudiants qui souhaitaient présenter à un concours un projet de Réalité Virtuelle sur le thème, je vous le donne en mille, d’Alice au pays des merveilles. Alors quand il s’est agi de réaliser un petit film de présentation du projet, j’ai sauté sur l’occasion pour réaliser le costume adéquat et pour le revêtir le temps d’une courte scène d’introduction (ce qui explique pourquoi Alice lit sagement un livre sur les interactions 3D).

Si le tablier présente peu d’intérêt, la robe est quant à elle plutôt chouette. Je n’ai pas encore eu le temps d’en prendre de vraies photos, j’espère le faire ce week-end pour pouvoir vous la présenter correctement. En attendant c’est l’occasion de faire un petit jeu : saurez-vous reconnaître quel est le modèle de la robe qui se cache derrière le tablier d’Alice ?

alice2

Gilet bleu canard

gilet_gros_plan

Il aura trainé ce gilet ! Commencé il y a un an et demi, il est en fait monté plutôt vite (aiguilles 4 et les pièces sont relativement petites), mais c’est la couture qui m’aura pris plus d’un an. Il faut dire que j’étais maudite avec le raglan : j’ai cousu le premier côté impec’, mais pour le deuxième c’était gaffe sur gaffe : j’ai cousu le côté de la manche avec celui du devant, puis la partie raglan du devant à celle du dos (au lieu de la coudre à celle de la manche)… avec à chaque fois plusieurs mois de pause pour me remotiver à découdre le tout et recommencer. Bref, j’ai lutté.

gilet_devantMais le résultat vaut largement le coup ! J’adore le modèle, issu du catalogue Phildar BO Basics de l’été 2008 : des manches au coude légèrement blousantes et une longueur qui est parfaite pour porter avec mes robes et mes jupes taille-haute. La laine aussi est fantastique : elle m’avait été offerte il y a quelques années par ma grand-mère suite à nos traditionnelles virées annuelles au magasin d’usine Créa Laines de Mont d’Origny (pour les Picardes, les ventes promotionnelles y ont lieu deux fois par an de mémoire, et on y trouve de très belles laines à prix très bas). Et elle ne s’était pas trompée sur mes goûts ! Du 100% mérinos vraiment somptueux (les photos ne lui rendent pas honneur comme il faudrait), et doux, et qui donne un tricot très régulier, et dans ma couleur préférée, j’ai nommé le bleu canard.

gilet_dos

Le plus gros souci que j’aurais eu avec ce gilet, ça aura finalement été de trouver des boutons adaptés. Après avoir cherché pendant un an le bon coloris de bleu, j’ai fini par baisser les bras et opté, sur les conseils de ma mercière, pour des boutons en noix de coco retournés sur l’envers. J’aurais préféré en trouver des en bois dans ce même coloris car j’avais peur que la noix de coco donne un côté un peu trop « ethnique », mais finalement j’aime beaucoup. Je n’ai pas bloqué le gilet qui tombait déjà pile à ma taille. La bande de côtes remonte encore un peu mais je pense que ça lui passera avec le temps. Pour l’instant j’ai envie de le porter tous les jours !

gilet_plan_large
Gilet bleu canard
Commencé en juillet 2011
Terminé en décembre 2012
Gilet 11 du catalogue Phildar BO Basics 2008
Taille 38-40
Mérinos Textile de la Marque
Lien Ravelry