Châle Barbe à papa

chale_rose_dosEnfin ! Ce châle, terminé en janvier, je l’avais commencé en juillet, et il m’a occupée durant de nombreux trajets en train, en voiture, en métro… Il faut dire qu’il est grand, et que les rangs, surtout au début, sont fort longs, puisqu’on commence par tricoter la bordure extérieure. Ah oui, le modèle, pardon ! Il s’agit de la Ene’s Scarf du livre Scarf Style, sur laquelle je bavais depuis que j’avais acheté le livre il y a de nombreuses années. Ça fait plaisir d’avoir enfin le niveau pour me lancer !

chale_roseMaintenant que j’ai un châle à moi (après en avoir fait un pour ma grand-mère, un pour ma mère et un pour ma sœur), j’ai hâte qu’il fasse un peu plus chaud pour pouvoir le porter jeté nonchalamment sur mes épaules…

chale_rose_devant… parce que pour l’instant c’est plutôt en mode tout roulé en boule (mais ça tient plus chaud !).

chale_rose_roulePour le tricoter j’ai choisi la Malabrigo Lace, couleur Damask Rose. Le rendu est très chouette, elle a une belle couleur bois de rose, et une texture toute douce et duveteuse. J’ai l’impression d’avoir une barbe à papa autour du cou, mais en plus chaud et en moins collant. Par contre j’ai peur qu’elle ne vieillisse pas très bien, car elle feutre énormément. J’ai du m’y reprendre plusieurs fois pour le début, le temps de comprendre le diagramme, et le temps de finir de monter les 375 mailles, le début du rang avait déjà feutré et les mailles étaient complètements collées entre elles. ARGH. Heureusement sur le reste du châle c’était moins flagrant.

chale_rose_detailJ’en ai profité pour étrenner mon nouvel appareil photo, reçu pour mon anniversaire. Et oui, ça y est je me suis lancée, j’ai un reflex ! Un Canon EOS 600D pour être exacte… Et il fait des belles photos ! Je suis ravie. Il ne me reste plus qu’à recevoir mon sac Jo Totes pour le trimballer : gros coup de folie mais ils sont super beaux… Je voulais absolument un sac qui fasse plus sac à main que sac à appareil photo (la trouille de me le faire piquer), et j’ai craqué sur cette marque découverte sur le blog The Dainty Squid. J’ai pris le Millie en coloris Marigold mais ils sont tous plus jolis les uns que les autres !

Mais revenons à nos moutons (mérinos) ! Après avoir terminé le châle, il me restait environ un demi-écheveau, et je m’en suis servie pour réaliser un col tout simple, des côtes 1/1 tricotées en rond. Je mets le lien quand même vers le modèle mais c’est pour la forme : il s’agit du Cashmere Cowl de Purl Soho.

col_1Je l’ai juste tricoté moins long que préconisé dans le modèle (8 inches au lieu de 13) car il s’agissait d’un cadeau pour ma maman qui, contrairement à moi, n’a pas un cou de girafe. Il est tout doux et bien chaud, elle est ravie et moi aussi du coup 🙂

col_2Châle Barbe à papa
Commencé en juillet 2012
Terminé en janvier 2013
Modèle Ene’s Scarf
Malabrigo Lace coloris Damask Rose : 140g
Lien Ravelry

Col Barbe à papa
Réalisé en janvier 2013
Malabrigo Lace coloris Damask Rose : 42g
Lien Ravelry

Publicités

Châle simplissime

Après mon dernier châle, je suis tombée complètement amoureuse de la Malabrigo Sock : très douce, elle glisse bien, se tient bien, et surtout est disponible dans une myriade de magnifique coloris. Et comme j’ai la chance (ou la malchance, c’est selon) d’aller souvent travailler dans des bureaux à deux pas de Lil Weasel, c’est devenu un rituel de la pause déjeuner d’aller y zieuter les pelotes histoire de m’inspirer un peu. En voyant le coloris Ravelry Red, j’ai tout de suite pensé à ma sœur, qui adore le rouge, et j’ai craqué pour un écheveau malgré ma todo list déjà bien remplie. Mais il faut dire que cette couleur est vraiment fabuleuse, intense et juste chinée ce qu’il faut.

Quant au modèle, il s’agit du Age of Steam and Brass Kerchief, que j’ai lui aussi découvert parmi les modèles en démonstration chez Lil Weasel. C’est un modèle très simple, parfait pour tricoter devant un film puisqu’il ne se compose presque de jersey, à l’exception de quelques rangs de jetés et de diminutions de temps en temps histoire de quand même faire quelques trous. J’ai rajouté deux répétitions par rapport aux instructions afin d’obtenir un châle d’une taille décente.

Rien de plus à dire à son sujet, si ce n’est que c’est un modèle vraiment parfait pour mettre une laine en valeur, et je me vois bien en refaire une version pour moi à l’occasion. Je me suis lancée entre temps dans une Ene’s Scarf, et il n’y a pas à dire, même si le modèle n’est pas si compliqué en soi, la transition est difficile après avoir passé du temps en pilote automatique !

Châle pour ma soeur
Réalisé en juin 2012
Modèle The Age of Brass and Steam Kerchief, ajout de 2 répétitions
Malabrigo Sock coloris Ravelry Red : 90g environ

Et un deuxième châle !

Ouhla, c’est un peu mort ici ! Remarque quand j’y réfléchis, ça reflète bien ma production couture/tricot du moment. Mon travail me prend énormément de temps, et la machine à coudre et les aiguilles sont restées dans leur placard depuis un bon mois… Comme je n’arrive pas à me dégager d’après-midi entier, je n’ai pas trop le courage de commencer un gros projet, mais une visite à l’Aiguille en fête demain devrait me remettre en selle ! Pour le moment, je profite d’une accalmie surprise pour poster les photos du châle réalisé pour ma maman pour Noël, dont j’avais déjà parlé ici.

Il s’agit donc du Travelling Woman, dont j’avais trouvé la traduction française dans un article sur Thread&Needles. Je n’ai pas rajouté de répétitions, donc au final il n’est pas très grand, juste assez pour le porter en chèche.

C’est un patron très agréable à tricoter, pas trop répétitif mais facile à retenir. Contrairement à l’Abyssal, il se tricote du haut vers la pointe, ce qui évite de s’ennuyer sur la fin avec des rangs raccourcis interminables.

Par contre le pdf comporte quelques erreurs dans la traduction en français des explications (il manque des jetés par ci par là), ce qui m’a joué quelques tours, et du coup l’endroit de la naissance des motifs sur les côtés n’est pas vraiment très propre. Un conseil donc : mieux vaut se reporter au diagramme !

Pour la laine, j’ai utilisé un écheveau de Malabrigo Sock, en coloris Cordovan, un beau marron changeant (la couleur est bien plus profonde en vrai que sur les photos). Il m’en reste 45g sur les 100 de l’écheveau. J’aurais pu rajouter des répétitions du motif pour l’agrandir mais je crois que sa nouvelle propriétaire l’aime bien comme ça. En tout cas la Malabrigo Sock est vraiment fantastique à tricoter comme à porter ! J’avais l’habitude par le passé de n’acheter que des laines Phildar mais au final je me rends compte qu’ils ont un très mauvais rapport qualité prix : cela revient à environ 16€ pour 400m de Malabrigo, quand la merinos de Phildar est à 6,95€ les 136m. Et sans parler de la tenue de leurs laines sur le long terme : pluches, feutrage, l’horreur quand on a passé des mois sur un ouvrage, de quoi se dégouter du tricot…

Pour revenir au châle je suis un peu déçue par les photos qui ne le mettent pas très bien en valeur, je le trouve bien plus beau en vrai, que ce soit au niveau du point ou de la couleur. C’est difficile de prendre de la dentelle en photo ! Si vous avez des conseils ou astuces je suis preneuse…

Châle pour ma maman
Réalisé en janvier 2012
Modèle Travelling Woman, sans ajout de répétitions
Malabrigo Sock coloris Cordovan : 55g environ

Premiers pas en tricot dentelle

Ça fait longtemps que je tricote, mais depuis le jour où j’ai pigé le calcul des augmentations chez Phildar, je me suis toujours cantonnée à des pulls assez basiques. J’avais beau baver devant les belles réalisations de Saki et Eolune, faire un châle ça me paraissait hors de portée : trop long, besoin de trop de concentration pour suivre les diagrammes compliqués, trop risqué si on perd une maille. En plus sur les forums (je trainais beaucoup sur Tricotin fut un temps) les initiés semblaient parler un langage codé, entre les noms de châles, de fils, et les instructions cryptiques en anglais…

k1 tbl, [k1 tbl, YO, k1] in next st, k3, M1, pm, k1,pm, M1, knit to last 2 sts, [k1 tbl, YO, k1] in next st, k1. tbl.

Hein ??

Mais c’était sans compter sur la véritable mine d’or qu’est Thread and Needles et cet article sur la dentelle, destiné aux débutants, qui m’a convaincue de sauter le pas avec ce fameux modèle simplissime, en français et sans diagramme compliqué : le châle Abyssal. Pas de fantaisies pour une première fois, je suis donc allée acheter la laine recommandée pour le modèle : l’Alpaga de la Droguerie, dans une couleur joliment mais bizarrement nommée Matin d’Automne, mais que j’éprouve un besoin irrépressible d’appeler Glacier. Non mais quand même, c’est plus parlant…

Et alors autant, oui, je suis d’accord, elle est douce, oui il y a plein de couleurs toutes plus chatoyantes les unes que les autres, oui elle rend très bien tout ça tout ça ; autant tout ça est loin de compenser la détresse psychologique profonde causée par une visite chez la Droguerie pour y acheter de la laine : « est-ce que je suis bien au bon endroit ? », « ça fait quarante minutes que j’attends plantée là, c’est bizarre tout de même », « peut-être que je devrais aller faire la queue pour les bijoux », « oui mais si je bouge je remets mon compteur à zéro »… ARGH. Donc je pense bien que ce sera ma première et dernière expérience avec les laines de la Droguerie…

Le modèle est effectivement très simple à réaliser, le point se retient bien, et c’est agréable pour une fois de tricoter sans faire autre chose (regarder la télé typiquement) mais en se concentrant sur ce qu’on fait. Du coup à force de métro et de train quotidien il a été vite fini (plus vite que je le pensais), même si j’avoue avoir trouvé le temps un peu long sur la fin à enchainer les rangs raccourcis en jersey…

Je l’ai offert pour Noël à ma grand-mère, tricoteuse émérite (pour info c’est elle qui a réalisé la robe en laine qu’on aperçoit sur les photos ! C’est un patron du Burda couture facile A/H 2008).

Du coup fort enthousiasmée par cette première expérience, j’ai enchainé avec un Travelling Woman (attention le patron comporte quelques erreurs par rapport au diagramme) en Malabrigo Sock, dont je vous parlerai bientôt. Il a presque été fini à temps pour l’offrir à ma maman pour Noël, mais avec mon déménagement il est toujours en attente d’un bon blocage…

Châle « Premiers pas »
Réalisé en décembre 2011
Modèle Abyssal
Laine Alpaga de la Droguerie – couleur Matin d’automne