Reprenons les bonnes habitudes

belladone_largeurEt quand je dis bonnes habitudes, chez moi ça veut dire coudre une robe à l’arrache, en commençant à 21h avec pour objectif de la porter le lendemain, et en enchaînant les bourdes qui font que ce blog mérite bien son p’tit nom ! C’est que ça m’avait manqué tout ça ! 🙂

Alors oui, je m’étais dit pas de couture avant la fin de la thèse, mais là j’ai craqué, entre la rédaction et les entretiens d’embauche (parce qu’il faut déjà penser à la suite !), j’avais besoin d’une pause créative un peu plus gratifiante que mes aventures avec la génération automatique de graphes. Alors quand Eléonore m’a proposé de passer la voir au salon CSF où Deer&Doe avait un stand, je me suis dit que ça me ferait une distraction tout à fait bienvenue !

Sauf que la veille, panique, je n’avais rien à me mettre : j’ai bien une Bleuet mais elle était sale, une Belladone mais c’est pas moi qui l’ai cousue donc c’est de la triche, une Sureau mais… oui bon d’accord, j’avais envie d’un nouvelle robe et voilà.

belladone_dosEntre donc en scène la Belladone, que j’avais commencer à décalquer et découper juste avant de partir outre-atlantique cet été. Sauf que je ne sais pas ce qui m’avait pris ce jour là, mais j’ai fait du grand n’importe quoi sur le décalquage, et comme au moment de la coudre je n’avais pas les yeux en face des trous non plus, je ne m’en suis pas rendue compte. Étudions donc ensemble le schéma suivant :

dessinMettons que la partie à pois représente le devant de jupe de la Belladone (bon, c’est du à peu près, hein ! Y a pas à dire, le patronage c’est un métier…). Le rectangle, tout autour, c’est ma feuille de papier de soie, utilisée pour décalquer le patron (en vrai il y avait moins de marges, pas de gâchis promis, c’est une vue d’artiste là). Donc en toute logique, j’aurais du découper, dans mon papier, puis dans mon tissu, la partie à pois uniquement… Sauf que je ne sais pas pourquoi mais j’ai laissé aussi la partie hachurée. Et le fait qu’il y ait un trait avec des marques de plis en plein milieu de la jupe, ben, ça ne m’a pas choquée plus que ça… Bon et puis du coup après avoir cousu la poche je me suis retrouvée comme une nouille à raboter la pièce sur le côté, puis en longueur, puis à me rendre compte qu’il me manquait bien 10cm à la taille…

belladone_ceinture

Alors j’ai réussi à m’en sortir en diminuant les plis et en réduisant au maximum les marges de couture, mais du coup les coutures de côté ne sont pas alignées… Enfin sur le coup j’en étais à rigoler toute seule de ma bêtise devant ma machine, parce que là, franchement, faut le faire pour pas s’en apercevoir.

Histoire d’être constante, j’ai également fait les pinces trop longues (ce qui me donne des robot-boobs tout carrés), surpiqué le biais complètement à l’arrache, et pris les photos sans l’avoir repassée avant et après m’être assise dedans toute la matinée…

belladone_biaisMais à part ça, elle me plaît bien cette robe, tant qu’on ne la regarde pas de trop près ! Ça faisait longtemps que j’avais envie d’en faire une version un peu nautique, en bleu Klein avec un biais rayé rouge et blanc. Je fais un peu une fixette sur cette association de couleurs je crois… mais Pantone a déclaré que c’était la couleur de l’année alors vous risquez d’en voir encore beaucoup par ici ! Je ne vais pas encore m’épancher sur les nombreuses qualités des patrons Deer&Doe (je ne suis plus très objective à ce sujet j’en ai peur) mais bon, elle est quand même sacrément chouette la Belladone… Promis à l’avenir je m’applique et j’en serai une meilleure ambassadrice !

belladone_devantEt pour finir sur une note hors-sujet, je ne résiste pas à vous mettre un gros plan de mes chaussures, parce qu’elles sont trop chouettes 🙂

belladone_shoes

Belladone nautique
Belladone de Deer&Doe
Taille 38
Gabardine de coton du Marché St Pierre
Biais à rayures de chez Fil 2000

Publicités

Le midriff contre-attaque

DSC_0260Vous vous souvenez du midriff, cette tendance douteuse de l’année passée ? Et bien cette année encore je suis bien décidée à faire voir le soleil à mon abdomen !

Pour aller avec mes chemises réalisées l’année dernière, je complète donc mon stock de jupes taille-haute, cette fois avec une Chardon de Deer&Doe. Je l’ai trouvée particulièrement agréable à coudre, avec tous ses plis et ses surpiqûres (c’est un peu long mais j’adore le rendu). Je suis d’ailleurs très contente des plis de la jupe, qui tombent tout pile sur les rayures du tissu et qu’on ne voit presque pas au niveau de la ceinture.

DSC_0253Le tissu est un lin vraiment léger et super beau qui vient du Marché St Pierre, avec une jolie couleur grenadine-au-lait. Je n’ai pas pensé à prendre une photo de l’ourlet, qui est  réalisé avec un biais fushia qui me donne trop la pêche. J’adore les petits détails comme ça que personne ne voit.

…et en plus elle a des poches ❤

DSC_0268Oh, et comme vous pouvez le reconnaître au fond très typique des photos, c’est encore une fois Eléonore qu’il faut remercier pour les avoir prises !

DSC_0255Bon alors, une jupe en lin, ça peut paraître un peu déplacé pour Paris, avec le temps pourri qu’on se traîne, mais pour moi elle tombe à pic, car dans moins de deux semaines : adieu Paris, bonjour Los Angeles !

LAJe pars trois mois là bas pour être Visiting Research Assistant (ça claque non ?) dans un labo qui travaille sur des thématiques très proches de ma thèse. Cela risque donc d’être bien calme par ici, puisque je n’aurai ni le temps ni les moyens de coudre sur place, et que je n’ai pas pu me faire une garde-robe digne de l’été californien avant de partir comme je l’avais prévu. Je vais tout de même emporter de quoi tricoter sur la plage, et mon appareil photo, donc j’aurais peut-être des choses à vous montrer, qui sait ?

DSC_0267Jupe Chardon en lin rayé
Chardon de Deer&Doe
Taille 38
Lin du Marché St Pierre

Blouse Mod

datura_largeur

Vous serez nombreuses à l’avoir reconnue, il s’agit de la blouse Datura de la dernière collection de Deer&Doe. J’ai fait la version sans les découpes mais avec le col, et entre les pois, le col claudine, le bleu klein et la ligne un peu en A, je lui trouve un air bien Mod / années 60.

Pour être honnête, je ne comptais pas vraiment la coudre, cette blouse, parce qu’à vrai dire je ne porte pas vraiment de blouses. Et si je ne porte pas de blouses c’est parce que je ne porte pas vraiment de pantalons (sauf bien sûr les pantalons trop grands et autres pyjamas distendus qu’on met quand on n’a pas envie de s’habiller le matin, mais ici c’est mon blog, et j’aime bien y faire croire que je m’habille tous les jours comme une princesse). Enfin du coup j’ai dû en acheter un exprès pour cette séance photo puisque je n’en avais plus un seul à ma taille. M’enfin…

datura_devantTout ça c’est la faute de ma copine Diane, avec qui j’aime bien faire de la couture en duo (c’était déjà le cas pour cette robe). Et comme Diane était tombée amoureuse des découpes en triangle de la Datura et que c’est vrai que c’est sympa de coudre autre chose que des robes de temps en temps, je l’ai suivie. C’est sympa la couture en duo, c’est l’occasion de s’épauler pour les choix cornéliens de tissus et de s’arracher des cheveux ensemble sur les explications. Pas de ça ici toutefois car comme d’habitude avec Deer&Doe les explications sont au top, surtout que là je maîtrisais le montage des épaules dit « de la cuillère en bois » et que j’avais eu l’occasion de l’exercer juste avant sur ma robe Dolce Vita. J’adore, ça fait vraiment des finitions nickel.

datura_coteEt ce qu’il y a de super aussi avec cette blouse, c’est qu’elle ne prend pas beaucoup de tissu et qu’elle permet du coup d’utiliser des restes. Ça a donc été l’occasion de liquider ces 80cm de coton noir à pois blanc que j’avais acheté pour doubler un bustier mais qui s’était finalement avéré un peu trop épais pour ça. Quant au tissu bleu, attention la classe : c’est un reste d’un déguisement de Super Mario que Diane avait cousu pour son neveu. Promis si elle poste des photos à l’occasion quelque part je vous mettrai un lien 😉

Du coup comme j’en avais très peu j’ai doublé l’empiècement avec du tissu à pois :

datura_doublure1Bon ok on ne voit pas grand chose (mais cette photo me fait rire). Là c’est mieux :

datura_doublure2Le biais noir qui finit le bas de la blouse, c’est un reste qui trainait de mon premier sac, et les boutons sont aussi de la récup de mon stock, achetés avec un énorme lot dans un vide grenier. Zéro euros de dépensés pour cette blouse, c’est une première !

datura_dosVous m’excuserez l’avalanche de photos, mais elles ont été prises par la talentueuse Eléonore, et avec ce mur orange en fond je les trouve super classes. Du coup, impossible de sélectionner !

datura_finDatura Mod
Datura de Deer&Doe
Taille 38
Coton à pois du Marché St Pierre
Coton bleu de Stop Tissus

Deer&Doe – Collection printemps-été 2013

bandeau_4Ça y est, la nouvelle collection des patrons Deer&Doe est sortie ce matin ! Au menu, une robe élastiquée, une jupe à taille haute à plis, et une blouse avec des découpes triangulaires. J’ai hâte de m’y mettre, je trouve les trois patrons magnifiques !

dsc_0096_204 dsc_0131_210 dsc_0034_214

J’ai été ravie de poser devant les objectifs d’Eléonore et de Ciss pour cette collection, je trouve le résultat vraiment superbe, que ce soient les photos studio pour la boutique, ou les photos en pleine nature pour la présentation de la collection. Et le mieux dans tout ça, c’est que j’ai pu essayer tous les modèles et que je sais qu’ils me vont pile poil. Carrément plus pratique que de faire une toile 😉

Maintenant que cette parenthèse « mannequinat » se ferme, j’espère revenir rapidement vous montrer des choses cousues par mes petites mains cette fois ci.

bandeau_5

I <3 Deer&Doe

sureau_4Beaucoup d’entre vous sont sans doute déjà au courant depuis qu’Éléonore l’a annoncé sur son blog : j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour être le visage de la nouvelle collection Deer&Doe, qui sortira très prochainement. Je me suis retenue très fort de ne pas mettre une ribambelle de points d’exclamations à la phrase précédente, tant j’ai passé le mois précédent dans une hystérie totale pour préparer la séance photo. Éléonore est une fille fantastique et a fait du superbe boulot pour ses nouveaux patrons, et j’ai vraiment hâte que vous puissiez les découvrir…

sureau_1

Ne craignez rien cependant, pas de spoilers ici puisque la robe que je vous présente n’est pas issue de la nouvelle collection mais simplement ma version été de la Sureau de la collection automne-hiver. J’ai profité du studio aménagé pour la séance photo pour l’immortaliser, et les photos font vraiment très pro 🙂

sureau_3

Comme vous pouvez le voir j’ai pris un peu de libertés en supprimant les manches et les boutons, et en ajoutant du croquet autour de la fausse patte de boutonnage. Avec la popeline bleu marine, ça lui donne un petit air nautique que j’aime beaucoup pour l’été. A vrai dire j’étais partie pour faire la version classique au départ, mais en l’essayant avant l’étape de montage des manches j’aimais tellement le look que j’ai décidé de la laisser comme ça (j’ai une fâcheuse tendance à essayer et réessayer mes robes à chaque étape, ralentissant ainsi mon process couture d’au moins 200%, mais dans certains cas ça paye !). Du coup j’ai fini les emmanchures au biais, ainsi que l’ourlet du bas, avec le biais maison troqué avec papelhilo. Je vous montre même l’intérieur tellement je l’aime bien :

sureau_2Chouette hein ? Le patron est un régal à coudre, et si j’ai vraiment galéré pour ce projet c’est ma faute car j’ai enchaîné boulette sur boulette en montant le biais aux emmanchures (oublier de cranter les surplus, coudre le biais sur l’envers du tissu au lieu de l’endroit…). Bon je n’avais jamais fait il faut dire, et maintenant au moins j’ai compris ! Et le résultat au bout de la troisième fois est top, aucun faux pli. Au final cette robe je l’adore, elle est très facile à porter, et sur ce je retourne sautiller de joie partout dans mon appart’ 🙂

sureau_5Robe Sureau sans manches
Réalisée en mars 2013
Sureau de Deer&Doe
Taille 38
Popeline du Marché Saint Pierre

Bleuet in Wonderland

bleuet_large
Et voilà les photos de la robe Bleuet qui a servi de base à mon costume d’Alice !

bleuet_devant

Il s’agit donc d’un patron Deer&Doe, marque qu’on ne présente plus tant son succès sur la blogosphère couture a été fulgurant. Je l’avais acheté quelques mois auparavant, ainsi que le patron des robes Sureau et Belladone (que je suis très frustrée de n’avoir pas eu le temps de coudre jusqu’ici) lors de la fête de lancement qui avait été organisée chez Brin de Cousette, et lorsque j’ai commencé à rechercher un patron pour la robe du costume, ça a été l’illumination : les manches ballon, le col, le patron déjà sur mon étagère, parfait !

bleuet_dos

La couture a été quasiment aussi rapide et agréable que le choix du patron. Non seulement le tissu choisi (un satin de coton très épais) était ultra facile à coudre, mais le patron tombe vraiment parfaitement et les explications sont limpides. Je crois que je n’aurais jamais cousu quelque chose qui m’aille si bien sans aucune modification. Et le tout en à peine trois soirées !

bleuet_col

Comme il s’agissait d’un cotume, et qu’il devait être prêt très rapidement, je me suis forcée à faire des finitions rapides : les surplus sont donc crantés, et l’ourlet cousu à la machine. Pour un costume ça ne pose aucun problème, et je peux la remettre sans souci (il reste toutefois à passer l’étape du lavage), mais je suis tellement amoureuse du modèle (du noeud dans le dos, des boutons devant, des découpes princesse… rhaaa) que j’ai très envie d’en refaire une nouvelle version en prenant cette fois ci le temps de faire de belles finitions. Comme le « fit » est parfait, pas besoin de modifications, si ce n’est que je me tate à la rallonger un peu : je la trouve tout de même un peu courte par rapport à ce que j’ai l’habitude de porter. Mais pour tout vous avouer, j’ai la trouille de retracer la parementure, ça m’a l’air compliqué cette histoire. Y en a-t-il parmi vous qui se sont déjà lancées dans une modification similaire ?

bleuet_noeud_dos

Robe Bleuet in Wonderland
Bleuet de Deer and Doe
Taille 38
Satin de coton du Marché St Pierre
Boutons de Fil 2000