De la praticalité de la jupe-culotte

tania_largeurS’il y a bien une chose que je n’imaginais jamais coudre un jour, c’est bien une jupe-culotte. Les jupes-culottes, avec leurs effluves des années 80, leurs longueurs approximatives et leurs tissus rigides, occupent une place de choix dans mon panthéon des habits pas flatteurs du tout, juste en dessous du sarouel :

Mais quand j’ai posé les yeux l’été dernier sur le patron Tania de Megan Nielsen, tout mon univers a été retourné. La longueur approximative devient ici courte, très courte, le tissu rigide fait place à un drapé fluide, la séparation entre les jambes est cachée à l’aide d’un pli astucieux, ce qui donne un rendu final très proche d’une jupe cercle.

tania_portraitLà où la jupe-culotte l’emporte sur la jupe cercle, c’est sur le côté pratique ! En général je n’aime vraiment pas porter des jupes courtes, il suffit que je marche ou que je m’assoie pour que je me sente tout de suite mal à l’aise. Du coup, après avoir crash-testé ma nouvelle Tania en conditions réelles aujourd’hui j’ai vraiment apprécié l’ajout de la couture à l’entrejambe ! J’ai un peu rallongé le patron (j’ai fait la longueur XL sur la taille S, ce qui rajoute environ 2,5 cm) mais ça reste très court, et l’ampleur de la jupe fait qu’elle vole très facilement, mais on arrive malgré tout à conserver un semblant de pudeur. La preuve en images, en me dandinant dans le vent :

taniaHeureusement que j’avais un short en dessous tout de même, parce que sur les côtés, c’est pas encore ça…!

tania_back

Comme au départ je n’étais quand même pas très convaincue du potentiel de la jupe-culotte, j’ai réalisé cette première version dans un reste de tissu à composition mystère, celui de cette robe réalisée il y a deux ans. Pour aller au plus vite, j’ai zappé l’ourlet, et opté à la place pour un ourlet roulotté à la surjetteuse, et je suis très contente du rendu.

tania_ourletÉvidemment, je vous montre l’endroit où il est le plus réussi, hein… Je dois avouer qu’il y en a d’autres où il est beaucoup moins régulier, il gondole, mais une fois portée ça ne se voit pas trop. Et surtout, ce n’est rien à côté de la fermeture éclair… Oui parce que, comme ces temps-ci je couds le soir complètement à l’arrache, je me suis retrouvée à vouloir finir ma jupe à 23h, et comme je n’avais pas de fermeture éclair assortie, j’ai pris la seule que j’avais de la bonne longueur, en me disant que de toute manière elle serait invisible. Voyez-vous même :

tania_zipperBeurk. J’ai essayé de la reprendre deux fois, mais il y a trop d’épaisseurs au niveau de la couture de l’empiècement et je n’arrive pas à coudre plus près des dents sans bloquer complètement la fermeture. Alors tant pis, j’essaie d’oublier, et je mettrai une ceinture !

Pour finir, la photo obligatoire et pleine de classe qui prouve qu’il s’agit effectivement d’une jupe-culotte 🙂

tania_shortJupe-Culotte Tania
Patron Tania de Megan Nielsen
Taille S
Tissu mystère de chez Stop Tissus

Publicités